Escaliers bois

Lorsque vous avez la chance de récupérer un ancienne demeure, où que vous avez quelques libertés dans le choix des structures présentes dans votre future maison, il est presque impossible de passer à côté des escaliers bois, à la fois indispensable pour évoluer dans votre maison et pièce de décoration. Mais, les rêves, c’est bien beau, encore faut-il arriver à s’y retrouver parmi tous les détails et parvenir à choisir celui qui vous conviendra le mieux, selon que vos préférences aillent vers le rustique ou le design, vers le traditionnel ou le contemporain.
Suivant son emplacement et vos souhaits, vous pouvez vous tourner vers les fabrications standards ou sur mesure. Avec un escalier dit standard, les dimensions sont prédéfinies (hauteur à monter, longueur et largeur minimum de trémie, nombre de marches) de même que la forme et l’emplacement des sections de bois (balustres, poteaux et main courante, épaisseur des limons, marches ou contremarches).
Toutefois, pas de panique, il existe très souvent différentes options pour un même modèle : le choix entre plusieurs essences de bois, la présence ou non de contremarches, l’ajout d’un garde-corps, etc.
Si les dimensions que vous relevez diffèrent de quelques centimètres des cotes indiquées par les fabricants pour leurs escaliers bois standards, vous devrez opter pour une fabrication sur mesure, auquel cas, la meilleur façon de ne pas se retrouver avec un escalier qui ne rentre pas sous votre toit, ou qui débouche à côté de la porte, est de faire appel à des professionnels.
En fonction de l’espace dont vous disposez et de vos souhaits esthétiques, vous avez le choix entre quatre grands types d’escaliers bois.
L’escalier droit, avec marches rectangulaires et qui ne change pas de direction. Il s’adapte partout et est idéal pour les pièces à fort passage, comme une entrée. L’espace laissé libre sous les marches est facilement aménageable en placards.
L’escalier 1/4 tournant bas, en « L », associe gain de place et esthétique, tout en permettant, à la manière d’un escalier droit, de présenter la première volée de marches face à un passage.
L’escalier 1/2 tournant permet de réduire encore l’encombrement, tant au sol qu’en espace. Il s’implante parfaitement entre les murs d’une entrée ou d’un hall.
Ces deux types d’escaliers tournants peuvent comporter soit un pallier, soit être dits « balancés » c’est-à-dire que certaines marches ne sont pas rectangulaires mais trapézoïdales pour permettre le changement de direction.
Enfin, l’escalier hélicoïdal, en colimaçon, dans lequel toutes les marches sont organisées autour d’un axe central, qui permet de donner une plus grande luminosité à la pièce par l’absence de contremarches, ainsi qu’un gain de place non négligeable, aussi bien dans l’espace de la pièce qu’au sol.
Il ne vous reste plus en ensuite qu’à choisir l’essence de bois de votre escalier, selon vos goûts esthétiques (couleur, veines du bois…), mais aussi selon la « fréquentation » de l’escalier. Pour un escalier de grenier peu fréquenté, un bois tendre, moins résistant mais souvent plus économique, fera parfaitement l’affaire. En revanche, dans un hall d’entrée, optez pour un bois dur qui supportera sans dommage les passages répétés.

Laisser un Commentaire