De quoi a-t-on besoin pour le dessin ?

arts 1 avril, 2012

On s’interroge sur le fait de savoir pourquoi devant certains dessins nous nous exclamons : Comme c’est bien dessiné !

Pourtant si nous avions à formuler les raisons qui font que nous trouvons que c’est bien dessiné, nous serions probablement en difficulté pour exprimer ce qui nous a attiré comme la compétence de l’artiste à bien dessiner.

On dit assez peu d’un dessin qu’il est bien, on le qualifiera plutôt de beau ou de bon. Comme si un bon dessin avait des distinctions professionnelles, un beau dessin des distinctions esthétiques et un dessin qui est bien… serait donc un dessin bien dessiné ?

Ne dit on pas d’une automobile bien dessinée qu’elle est de toute beauté?. Il y à l’idée sous-jacente qu’un artiste à lâché sa créativité dans création de cette belle ligne.

Un bon dessin doit-il être une fidèle restitution de ce qu’il représente ? Je ne crois pas.
Est-ce la technique pure ? Est-ce le fait d’utiliser le crayon avec telle ou telle inclinaison ? Ça reste à prouver !

Alors, comment qualifier un dessin réussi ?

Voici mon point de vue: un dessin réussi est un dessinqui nous transporte, fait vagabonder notre imagination même s’il est réalisé avec beaucoup de réalisme. L’imaginaire s’éveille non pas grâce au sujet lui même mais grâce au coup de crayon de l’auteur. Un dessin vous plait dès qu’il vous emmène dans un endroit qui n’existe pas. Un dessin vous émeut dès qu’il vous montre une vérité imaginaire. Il y a certes une vérité dans la forme mais elle est artificielle, aussi fidèle que soit le dessin, car il ne s’agit que de carbone sur du papier clair. Il ne s’agit donc pas d’une simple question de compétence ou de la faculté à reproduire de manière identique.

intégrez cela et vous saurez bien dessiner, vous aussi.

Tags: ,